lundi 1 octobre 2007

"Travailler plus pour gagner plus"

C'est aujourd'hui que la nouvelle loi sur les heures supplémentaires rentre en vigueur, elle devrait permettre d'assouplir la loi sur les 35 heures.
Il s'agissait d'une des mesures clés de la campagne de Nicolas sarkozy.
Dès aujourd'hui les heures supplémentaires seront payés 25% de plus et ne devrait pas être soumises à l'impôt sur le revenus.
Accueillis avec beaucoup de scepticisme, la nouvelle loi s'applique dès aujourd'hui. Elle devrait, selon certains économistes relancés la croissance, malgré son coût.

Tout les employés, du secteur public et privé, pourront en bénéficier. Dès chiffres 2004, faisait état de 37% de salariés effectuant des heures supplémentaires. La loi devrait donc convenir aux personnes habituées aux heures supplémentaires, qui préféraient prendre des "recups" que de se faire payer à cause des impôts.

Une nouvelle fois une remise en cause des 35 heures, qui depuis leur application ne conviennent pas à l'ensemble des français, certains secteurs souffrant plus que d'autre.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce nouveau système de rénumération des heures supplémentaires est peut être une bonne idée en soi mais ....
Qui va vraiment en profiter ?
Ne va 'on pas réduire les embauches par ce système ? Pourquoi créer un poste alors qu'en répatissant les heures non pourvu entre les employés , on sastifait tout le monde.
par exemple pas besoin de remplacer un prof partant à la retraite ; il suffira de répartir ses heures entre les autres profs restants et /ou de surcharger les classes. je ne parle pas de certains secteurs où déjà le personnel est au minima.

Anonyme a dit…

En voila une bonne nouvelle ! mais pour qui?? encore faut il que le patron accepte de les payer !! et la par contre .. est ce qu'il y a une incitation fiscale?? perso .. je fais minimum 10h de plus par semaine (au lieu de 39h)mon bosse ne me les paient pas .. je ne pense pas que ça va changer vu qu'avant je n"etais pas payé pour les faire et je les faisais quand meme ! le serpent se mord la queue!. Mel

Ben a dit…

Il faudrait aussi arrêter de penser que les patrons sont tous des "gros méchants".

Les 35h n'auraient jamais du exister, la France passe encore une fois pour un pays de flemmards à l'international ...

Maintenant pour savoir si cette loi va relancer la croissance et donc, à terme, l'emploi, ça reste à voir.

Fab' a dit…

Tout a fait d'accord avec le post de Mel ...

Et puis il ne faut pas jeter la pierre aux 35h.
Les entreprises n'ont pas "joué le jeu" et par conséquent c'est un "échec".
Et puis, juste comme ça .. Ce n'est pas parce que les Francais "travaillent peu" qu'ils sont faineants ... Au contraire, le rendement et la productivité est toujours très importante !!!
(Et puis je vois pas pourquoi il faudrait avoir un boulet au pied et un canon a la tempe pour etre jugé travailleur ...)

alain73 a dit…

moi je suis de la baise suis mensualisé que je fasse 151 ou 200 heures mon salaire est le meme.

Anonyme a dit…

Il faudrait déjà que les carnets de commandes soient pleins et que la dynamique soit de retour.Le fond de l'air est tiède, il faudrait qu'il soit frais, que l'on sente cette fraîcheur qui nous donnait des ailes dans le temps....
Mais , bon, 0,2% de la population, c'est mieux que rien...Et attendons les résultats...

Anonyme a dit…

tous ça pour mettre un peut du piment car ils ne savent plus quoi inventer pour ma part j en fais tous les jours des hsup mais il ne son pas payer les et je pense que je ne suis pas le seul.ils vont payer les hsup mais qui va remboursser les frais.c est sur que se ne pas les traideurs ni les banquiers ils sont asser fait du degat comme ça ses monsieurs ah je sais qui va payer les 13 million d atifs qu ont tire dessus tous les mois et tous les jours pour faire vivre la grande france de 62 million d habitant

Anonyme a dit…

si ont est encorre 13 million parceque ils y a eu des lucenciment depuis que les boites ne peut plus payer la faute au banquier qui garde tous pour eux et laisser creuver les autres car le travail y en a mais c est l argent qui est en manque et les patrons des pme ou les grande entreprises ne peut plus payer