mardi 25 septembre 2007

Peine de mort le Japon veut accelerer le processus

En France la peine de mort a été abolie en 1981 par François Miterrand.
Si aux Etats Unis les exécutions font toujours débat, on oubli souvent qu'au pays du soleil levant la peine capitale est toujours pratiquée.
Kunio Hatoyama, le ministre japonais de la justice a demandé comme le loi nippone l'exige, que les condamnes à mort soient pendus dans les six mois.

Toute condamnation à mort doit être signée du ministre de la justice au Japon, suite à des problèmes administratifs de nombreux détenus attendent depuis des années dans les couloirs de la mort.

M. Hatoyama s'est exprimé lors d'une conférence de presse «Je pense que nous devrions envisager un système dans lequel (les décisions d'exécuter un condamné) sont prises automatiquement et objectivement, sans que le ministre de la Justice ne soit impliqué. Il a ajouté que la signature d'une condamnation à mort représentait une charge émotive lourde pour les ministres.
Pour le moment monsieur Hatoyama n'a signé aucune condamnation à mort, son prédécesseur avait fait exécuté 10 personnes.

1 commentaire:

Fab' a dit…

Ca ressemble à l'empereur (ou Cesar ? Oo) Draco : tout crime quelqu'il soit mérite la peine de mort... D'ou le terme draconien ...

Autant rapeller que le "brave" homme n'a pas fait long feu ...

Et la peine de mort est vraiment un sujet délicat ou raison et coeur ne font pas bon ménage ...